Photos AriègeNews
NAISSANCE DE L'ASSOCIATION VIA 9
RETOUR AU SOMMAIRE
L'association VIA 9 (dont Alain Chênebeau est à l'origine) a pour but de "rassembler et de représenter l'ensemble des habitants, socio-professionnels, entreprises et élus de la Haute Ariège pour promouvoir une amélioration des voies de circulation dans la vallée, en liaison avec la Cerdagne, l'Andorre et l'Espagne, dans le respect des populations locales, des activités existantes et de l'environnement, afin d'améliorer la qualité de vie des Ariégeois, attirer de nouveaux habitants, développer l'économie et le tourisme du territoire".

PREMIERS PAS...

Première réunion constructive, le mercredi 28 janvier 2009, pour la future association favorable à l'amélioration des voies de communication en haute Ariège Mercredi soir, à Luzenac, une cinquantaine de personnes avait répondu à mon invitation afin d'évoquer la création d'une association susceptible de travailler à l'amélioration des voies de communication dans la vallée de l'Ariège. Aux côtés d'élus locaux, se trouvaient également de nombreux représentants de la société civile, et je m'en félicite.

Au cours de la soirée, nous avons pu librement échanger sur différents dossiers et, notamment, celui du projet de voie rapide sécurisée entre Toulouse et Barcelone. J'ai insisté sur le fait qu'il était essentiel de positionner l'association comme la porte-parole des populations de la vallée, comme une force de proposition, une interlocutrice privilégiée face aux pouvoirs publics en charge du dossier. De même que l'on ne peut systématiquement s'opposer au progrès, il ne s'agit pas de dire oui à tout ; l'objectif est bien de promouvoir une amélioration des voies de communication dans la vallée, en liaison si possible avec nos voisins de Cerdagne, d'Andorre et d'Espagne, dans le respect, je le répète, des populations locales, des activités existantes et de l'environnement.

Chacun s'accorde aujourd'hui pour dire que l'on ne peut plus tolérer les embouteillages persistants qui réapparaissent à chaque vacances ou week-ends à Tarascon, Sinsat ou encore Ax-les-Thermes. Ces désagréments polluent la vallée dans tous les sens du terme. Qui mieux que les habitants peut travailler à la définition de solutions pérennes dans le respect de leur pays ?

Cette volonté de débat, sans exclusive et au-delà de toute querelle, a trouvé un écho favorable à l'occasion de cette première réunion. D'ores et déjà, une dizaine de personnes ont accepté de se retrouver le mercredi 4 février, à 18 heures, toujours à

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Luzenac pour peaufiner les statuts et le mode de fonctionnement de l'association. Très rapidement, nous inviterons à nouveau largement les populations à participer à une première assemblée générale. Il est grand temps que nous nous mobilisions pour travailler à l'avenir de notre vallée.

En attendant, je me tiens bien évidemment à la disposition de toutes les personnes intéressées par ce projet structurant et par l'association en voie de création , à l'adresse suivante :
via9@sfr.fr

Alain Chênebeau

VIA 9 SUR LES FONTS BAPTISMAUX LE 4 MARS 2009

 

 

 

«Il ne s’agit pas de porter un projet routier pour un projet routier, il s’agit en fait de nourrir les réflexions sur les modalités à mettre en œuvre, sur le tracé et sur les solutions à imaginer pour permettre l’aménagement de cet axe dans le respect des populations et des activités locales existantes.»

Alain Chênebeau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------