Entre Foix et Tarascon, la 2 x 2 voies est
parfaitement insérée dans le paysage.
La RN20 / E9 quelques centaines de mètres
après la fin de la partie aménagée:

CINQ DECENNIES TRES INEGALES...

Dans les années soixante, pour conclure une étude de marché qui n'eut jamais lieu, le Général de Gaulle déclara: "Nom de Dieu, nous ferons Concorde!"
La France fit Concorde mais négligea terriblement ses équipements routiers (et téléphoniques).

Dans les années 70, la région Midi-Pyrénées est à peu près complètement à l'écart des programmes de mise à niveau du réseau routier Français. En 1975,
la RN 20 n'y comptait qu'une douzaine de kilomètres à 2 x 2 voies au sud de Montauban.
.
C'est dans les années quatre-vingt que commença la construction des déviations de Saverdun, de Pamiers, de Varilhes, le raccordement de ces deux dernières puis leur doublement. Celles de Mérens et de Salvayre furent évoquées mais ne furent jamais réalisées. Les franchissements de Tarascon et Luzenac sont des aménagements provisoires en périphérie du centre.

Puis, dans les années quatre-vingt dix, furent réalisés tour à tour la voie rapide Foix-Tarascon, la déviation des Cabannes, 3 créneaux de dépassement au sud d'Ussat et entre Mérens et l'Hospitalet, le tunnel de Puymorens, l'autoroute A 66 et le tunnel
de contournement de Foix. Ces deux derniers équipements furent mis en service au début de la décennie 2000.

Le 29 Décembre 2000, par décret du Premier Ministre, la mise à 2 fois 2 voies de la section Tarascon / Ax-les-Thermes était déclarée d'utilité publique. La mise en service de la Déviation
d'Ax-les-Thermes était annoncée pour 2007. Puis viendrait celle de Sinsat en 2009, ensuite celle de Tarascon. Des terrains ont été acquis (Ussat-les-Bains) ou gelés (Sinsat).

C'est à partir de 2002 que la chronologie se grippe, les financements prévus n'étant pas au rendez-vous . On connait la suite: Ax sera fini en 2011 ou 2012 au lieu de 2007. On ignore tout, à ce jour, des intentions de l'Etat pour ce qui concerne Sinsat, Tarascon etc.
A partir de Tarascon, toutes les villes, tous les villages (à l'exception des Cabannes et de Perles-Castelet) sont traversés, le plus souvent en plein centre, par un volume de trafic de l'ordre de 300 à 500 camions et plusieurs milliers de voitures par jour.

Pendant ce temps, de l'autre côté de la frontière, on
a clairement une bonne longueur d'avance. Certes,
de Puigcerda à Berga, la route est à 1 x 2 voies mais toutes les localités sont contournées. Des ouvrages d'art impressionnants rectifient l'ancien tracé.

En Haute-Ariège, embouteillages monstres et pollution maximale rythment les week-ends de ski
en hiver; en été, les encombrements vers l'Andorre sont quotidiens.

RN 20/E 9: ETAT DES LIEUX EN 2009
RETOUR AU SOMMAIRE

 

 

 

 

 

 

Toulouse-Barcelone
L'E9 APRES TARASCON/ARIEGE

 

Quelques unes des localités traversées per l'E9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toulouse -Barcelone
L'E9 AVANT TARASCON/ARIEGE